Jack and the Beanstalk

Find out more
about the contributors

Jack and The Beanstalk

An English folk tale retold by Niz Smith and Avril Lethbridge


Jacques et le haricot magique

Il était une fois une pauvre veuve qui avait un fils appelé Jack. Elle l’aimait tendrement. Ils vivaient dans une toute petite maison et tout ce qu’ils possédaient était une vache du nom de Daisy.

Malheureusement, le jour arriva où tout l’argent qu’ils possédaient disparut, la veuve n’ayant d’autre choix que de vendre Daisy.

« Jack, la situation est critique, tu vas devoir prendre Daisy avec toi au marché. Elle peut nous rapporter beaucoup d’argent alors assure-toi d’en tirer un bon prix. »

Jack se mit en route pour le marché et sur le chemin, rencontra un homme étrange qui lui offrit cinq fèves. Selon ses dires, ces fèves étaient dotées de pouvoirs magiques. Mais en échange, l’homme demanda à emporter Daisy. Jack accepta et repartit en courant annoncer la bonne nouvelle à sa mère.

« Maman, maman, regarde ce que j’ai reçu en échange de Daisy : des fèves magiques ! »

À la grande surprise du petit garçon, sa mère se mit très en colère : « Oh, mais quel garçon stupide tu es, se mit-elle à crier, comment pouvons-nous vivre avec seulement cinq malheureuses fèves ?! »

Elle les lui arracha des mains et les jeta par la fenêtre avec dégoût, envoyant le pauvre Jack directement au lit.

Le lendemain matin, la mère et le fils regardèrent par la fenêtre sans pouvoir en croire leurs yeux. Car à l’endroit où les fèves avaient atterri se trouvait un haricot géant qui montait jusqu’aux nuages.

Jack se dit alors qu’escalader ce haricot géant pour voir ce qui se trouvait au sommet serait vraiment une belle aventure. Lentement mais sûrement, il grimpa, grimpa, grimpa toujours plus haut, sans en atteindre le sommet. Il fit une pause pour reprendre son souffle et se remit vaillamment à grimper, encore et encore, plus haut, toujours plus haut jusqu’à ce que, à son grand étonnement, il se retrouve à l’entrée d’un immense château. Courageusement, il poussa la lourde porte qui se dressait devant lui et entra.

Il semblait n’y avoir personne dans ce château, alors le jeune garçon erra quelques instants dans les couloirs. Surpris, il découvrit des chaises et des tables géantes. En grimpant sur l’une des chaises, il put apercevoir un tas de pièces d’or géantes étalées sur une table. Mais juste à côté, un géant diabolique ronflait bruyamment. Jack retint son souffle et, ramassant l’une des pièces d’or dans l’espoir de la ramener à sa mère, se glissa silencieusement hors du château, effrayé à la seule idée d’avoir réveillé le géant.

Alors qu’il redescendait du haricot géant à vive allure, le légume commença à trembler. Au loin, Jack pouvait entendre la voix tonitruante du géant hors de lui :

« Bim, bam, boum.

Il me semble que je sens le sang d’un jeune Anglais. »

Jack glissa aussi vite qu’il le put jusqu’en bas du haricot magique.

« Maman, maman, dit-il en pleurant, regarde ce que je ramène. »

Sa mère ne pouvait en croire ses yeux : « Mais où as-tu trouvé cette pièce d’or ? Elle vaut si cher qu’elle pourra nous nourrir jusqu’à la fin de l’année. »

Jack lui raconta son aventure et elle ne put s’empêcher de lui dire combien elle était fière de lui. Ce soir-là, ils mangèrent le plus gros des dîners de ces dernières années.

Mais cette même nuit, alors que sa mère était endormie, Jack décida d’escalader de nouveau le haricot géant pour voir s’il pourrait y trouver autre chose. Une fois arrivé au château, ses yeux se posèrent sur un tas de pièces, de diamants, de rubis et d’émeraudes étincelantes. Rapidement, il mit dans sa poche autant de pierres précieuses et de pièces qu’il pouvait en transporter et se hâta de retourner vers le haricot géant.

Mais cette fois-ci, le géant l’attendait… Le sol se mit à trembler sous les pieds de Jack, le haricot se mit à chanceler et le ciel s’assombrit.

« Bim, Bam, boum…Il semble que je sens le sang d’un Anglais », rugit le géant, marchant à pas lourds en direction de Jack. Tremblant de peur, le jeune garçon se jeta sur le haricot et commença à en descendre aussi vite que possible.

Le géant le suivit en marmonnant et en grimpant sur le haricot, fit presque perdre l’équilibre au pauvre Jack.

« C’est diabolique, absolument diabolique, on ne peut faire confiance à personne de nos jours. Attendez que je mette la main sur ce maudit Anglais. »

Le haricot géant se balançait maintenant de plus en plus, aussi fort que s’il était pris dans les affres d’une tempête.

De plus en plus vite, Jack glissait vers le sol, mais de plus en plus vite, le géant le rattrapait…

Rassemblant tout son courage, le jeune garçon se laissa dégringoler. À bout de souffle et apeuré, il se précipita vers la cabane en bois de la maison et saisit une hache. Sans perdre un instant, il se précipita au pied du haricot géant et essaya d’en couper la tige.

Le haricot chancela puis, dans un fracas étourdissant, tomba lourdement, faisant chuter le géant et creusant un énorme trou dans la route sur une longueur de 50 miles.

Vous serez certainement heureux de savoir que, suite à leurs péripéties, Jack et sa mère ont pu racheter la vache Daisy. Tous ensemble, ils ont vécu heureux de longues années, ennuyant chacun de leurs amis avec leur incroyable histoire.